• Home »
  • Societe »
  • Sud-Kivu: 5 morts dans des échauffourées entre policiers et population à Panzi

Sud-Kivu: 5 morts dans des échauffourées entre policiers et population à Panzi

Cinq personnes sont mortes et une dizaine d’autres ont été blessées, lors des affrontements qui ont opposé, lundi 25 septembre, les policiers à la population de Panzi dans la commune d’Ibanda (Sud-Kivu). Selon des sources de la société civile qui livre ce bilan, tout serait parti d’une manifestation de colère des jeunes qui ont barricadé la route tôt le matin. Ils protestaient contre l’insécurité qui sévit actuellement dans leur milieu.

Parmi les victimes, on compte :

Une femme enceinte
Un enfant
Un policier
Un jeune de la force vive, dont l’identité n’est pas dévoilée
Un étudiant
Treize policiers ont été blessés et un sous-commissariat de la police est brulé.

Les faits remontent à dimanche soir autour de 23 heures, heure locale. Des jeunes en patrouille affirment avoir mis la main sur trois hommes armés en tenue de la Police nationale congolaise (PNC). Ils les accusent d’être auteurs des cambriolages répertoriés dans leur milieu, ces derniers temps. Ils ont récupéré trois armes entre les mains de ces personnes et refusent de les rendre à la police.

«Nous sommes très consternés de voir que la population est très mal à l’aise. Nous pensions que le gouvernement jouait un seul rôle : sécuriser la population et ses biens.  Mais maintenant nous sommes désolés de voir que la police qui était censée sécuriser la population c’est elle qui fait le malin», a déploré l’un des habitants.

Ce jeune a demandé au gouvernement de «faire son mieux possible pour sécuriser la population, sinon elle va se prendre en charge.»

La situation est restée très tendue jusque dans l’après-midi. Les policiers continuent à s’attaquer à la population avec des gaz lacrymogène. Des balles ont crépité toute la journée à Bizimana et à Chahi vers Panzi en commune d’Ibanda. Les affrontements s’étendent déjà sur un autre quartier voisin de Ndendere, à Muhungu la voie.

Le chef de quartier de Panzi dit ne pas détenir des informations précises sur le bilan. Cependant, la police parle de deux décès et 13 policiers blessés dont 9 grièvement.

Radiookapi