RDC: une trentaine de détenus s’évadent d’une prison du Sud-Kivu

Un total de 34 prisonniers se sont évadés le 24 septembre d’une prison de l’est de la République démocratique du Congo.

En République démocratique du Congo, on ne compte plus les évasions : le 24 septembre dans la matinée, ce sont encore 34 prisonniers qui se sont fait la belle de la prison centrale de Mwenga, au Sud-Kivu. Selon les autorités, ils ont troué le mur avec des barres de fer.

Parmi eux, 27 détenus avaient été condamnés pour viol et les autres pour vols et assassinat. Si trois des évadés ont été rattrapés, les 31 autres sont toujours dans la nature.

« Explosion de l’insécurité dans les jours à venir »
Dans cette prison, « les conditions carcérales sont déplorables à cause du manque de nourriture et de médicaments qui ne sont plus fournis », explique Désiré Masumbuko, l’administrateur de Mwenga.

« Nous craignons l’explosion de l’insécurité dans les jours à venir », déplore l’influent chef coutumier Mwami Kalenga Riziki qui a qualifié ces évadés « d’extrêmement dangereux ».

Début juin dans la province voisine du Nord-Kivu, plus de 900 prisonniers s’étaient évadés de la prison de la ville de Beni, après une attaque lancée par des inconnus. Le 17 mai, plus de 4 000 prisonniers s’étaient par ailleurs évadés de la prison de Makala dans la capitale Kinshasa après un assaut.

Jeuneafrique

 

(0)