Le poisson Tilapia interdit de consommation en RDC

Le tilapia est interdit d’importation et de vente en RDC. C’est une décision du gouvernement rendue publique cette fin de semaine par le ministère du Commerce extérieur.  Le communiqué précise que l’interdiction fait suite à une alerte sanitaire de la FAO sur la présence d’un virus mortel qui affecte le tilapia, un des poissons les plus apprécié et consommé en RDC mais aussi dans le monde.

Le communiqué signé Jean Lucien Bussa fait référence à une alerte sanitaire de la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Selon le ministre du Commerce extérieur, cette alerte renseigne sur « le virus du lac Tilapia » (Tilapia Lake Virus ou Tilv), un virus mortel qui affecte les poissons tilapias. La FAO a déjà émis plusieurs alertes mondiales sur ce virus d’autant que le tilapia est largement consommé dans le monde.

La mesure vise particulièrement les tilapias en provenance de cinq pays : la Colombie, l’Equateur, l’Egypte, Israël et la Thaïlande. Il est donc interdit d’importer ou de commercialiser les poissons tilapias de ces origines.

Des instructions ont été données à tous les services qui opèrent aux frontières du pays. Ils doivent renforcer les contrôles à tous les niveaux et sont donc invités à ouvrir l’oeil et le bon.

Jean Lucien Bussa croit aussi qu’il faut interdire dès leur point de départ tout embarquement de ces produits en direction de la RDC. Des responsables de l’Office congolais de contrôle affirment, eux, avoir renforcé depuis juin dernier, les mesures de surveillance sur les tilapias en provenance des cinq pays concernés.

Déjà empêtrée dans une crise qui apparemment n’a pas encore dit son dernier mot, la RDC doit en outre déployer d’énormes efforts pour éviter d’être un déversoir des produits prohibés.

Avec Rfi

(0)