• Home »
  • Nouvelles »
  • RDC: 644 violations des droits de l’homme enregistrées au mois de septembre (BCNUDH)

RDC: 644 violations des droits de l’homme enregistrées au mois de septembre (BCNUDH)

La RDC a enregistré 644 violations des droits de l’homme en septembre 2017, soit une augmentation de 46 % par rapport aux 441 violations documentées au mois d’aout, révèle le Bureau conjoint des Nations-Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) ce mercredi 25 octobre. Cette recrudescence se traduit sur le terrain par  le nombre élevé d’exécutions sommaires et extrajudiciaires et des atteintes aux libertés fondamentales dans le pays.

Le rapport du BCNUDH met en cause les agents de l’Etat, à savoir l’ANR, les FARDC et la Police nationale et les groupes armés, toutes tendances confondues.

« Les agents de l’Etat ont commis 58% de ces violations dont l’exécution sommaire de 82 personnes. Les groupes armés ont été responsables de  270 atteintes aux droits de l’homme dont un nombre important d’exécutions sommaires, entrainant la mort de 134 personnes », détaille Abdelaziz Thoye, directeur intérimaire du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’Homme. 

Selon le rapport,   la plupart des violations ont été localisées dans les provinces de l’Est affectées par les conflits.

Le rapport relève, comme fait positif, des actions notables de lutte contre l’impunité :

« En septembre, mon bureau a continué d’appuyer les activités des juridictions militaires dans le cadre de la lutte contre l’impunité. Au moins 42 militaires des FARDC et 10 agents de la PNC ont été condamnés pour des violations des droits de l’homme », reconnait Abdelaziz Thoye.

 Ce document rend aussi compte de l’adoption, le 29 septembre dernier, par  le Conseil des droits de l’homme, d’une résolution sur l’assistance technique et le renforcement des capacités sur les droits de l’homme en RDC.

Radiookapi