• Home »
  • RD Congo »
  • Présidentielle en RDC: cinq blessés dans des échauffourées à Gungu après l’invalidation de Gizenga et Muzito

Présidentielle en RDC: cinq blessés dans des échauffourées à Gungu après l’invalidation de Gizenga et Muzito

Cinq personnes sont blessées après des échauffourées survenues samedi dernier entre les partisans du Parti lumumbiste unifié (PALU) et les policiers à Gungu. Dans son bilan livré lundi 27 août, le commandant provincial de la Police nationale du Congo (PNC) du Kwilu a aussi fait état de la destruction du siège permanent de ce parti et de quelques biens de valeurs emportés.

Après les invalidations des dossiers d’Antoine Gizenga et de Muzito à la prochaine élection présidentielle, les militants du PALU sont descendus au siège de leur parti pour le saccager. Des personnes ont été blessées, parmi les quelles trois grièvement, précisent des sources sur place.

La résidence du secrétaire provincial du Palu a été pillée, et le matériel de la Radio RTVS1-Gungu installée dans le bâtiment du PALU a aussi été emporté, a pour sa part constaté la société civile territoriale de Gungu.

Elle affirme qu’il est difficile pour l’instant de connaitre les vrais commanditaires de ces actes, car il existe à ce jour, deux tendances au sein du PALU qui ne se dévoilent pas.

Sur place à Gungu, certains militants et cadres se rangent derrière le patriarche Antoine Gizenga, secrétaire du parti, et d’autres se reconnaissent en Adolphe Muzito.

Mais le secrétaire provincial du PALU à Gungu, Mulele Yaya, accuse un groupe de militants manipulés par certains cadres qui n’ont pas trouvé leur compte dans la nouvelle configuration du Parti, notamment en ce qui concerne les candidatures présentées par leur directoire du parti à tous les niveaux aux prochaines élections.

La PNC a ouvert des enquêtes afin de déterminer les commanditaires de ces actes.

(Avec Radiookapi)