• Home »
  • sport »
  • Mondial Russie 2018: le Sénégal arrache une victoire à la Pologne

Mondial Russie 2018: le Sénégal arrache une victoire à la Pologne

Le Sénégal a battu la Pologne par 2 buts à 1 mardi 19 juin à Moscou lors de la première journée du groupe H, offrant au continent africain sa première victoire au mondial.

Les Lions de la Téranga ont pris le dessus sur la Pologne par une première réalisation à la 37e minute attribuée au défenseur polonais Cionek, puis un deuxième but inscrit par Mbaye Niang à la 61e minute.

L’international polonais Grzegorz Krychowiak a réduit le score à la 86e minute et fait revivre aux supporters du continent le syndrome des dernières minutes.

L’Egypte, le Maroc et la Tunisie, les trois autres équipes africaines qui participent à la 21e édition du Mondial de football, ont toutes perdu leur première rencontres lors des derniers instants de leurs matchs.

Par cette victoire, le Sénégal prend par ailleurs la première place de la poule devant le Japon, victorieux face aux Colombiens (2-1) un peu plus tôt. Le Sénégal espère répéter ses prouesses de 2002.
Au final et en cinq rencontres, l’Afrique cumule une victoire pour quatre défaites avec huit buts encaissés et trois marqués.

Jouer pour tout un continent

L’entraîneur et le capitaine du Sénégal niaient toute pression liée aux défaites des équipes africaines lors des premières journées dans leurs groupes respectifs.

Cependant, le Sénégal, dernière équipe africaine à descendre sur les pelouses russes pour entamer sa coupe d’Afrique, était obligé de jouer pour le continent.

Quatre défaites et seulement un but marqué par la Tunisie, le bilan de la première journée des équipes africaines était au plus bas.

Le capitaine des Sénégalais, Cheikhou Kouyaté, avait beau déclarer qu’avec ses coéquipiers ils « se concentreront sur ce qu’ils font », mais les Lions entraient en jeu pour l’Afrique.

L’Espagne a remporté une coupe du monde après avoir perdu son premier match, mais il n’en demeure pas moins que le plus sûr chemin de se qualifier déjà au second tour était d’obtenir au moins un résultat positif au premier match.

C’est la raison pour laquelle, Cheikhou Kouyaté, le capitaine du Sénégal estimait que la rencontre contre la Pologne est « le jour le plus important » de la carrière des derniers joueurs africains à devoir faire leur baptême de feu à cette coupe du monde.

BBC