Kwango: 26 000 hectares de champs dévastés par des criquets

Environ 26 000 hectares de champs ont été ravagés par des criquets dans la province du Kwango depuis le mois de mai, a indiqué lundi 2 octobre le Dr Barthelemy Ndenge, chef de la division provinciale de l’Agriculture, Pèche et Elevage.

Cette situation est observée particulièrement dans les secteurs de Ganaketo et Lobo dans le territoire de Feshi, à Mawanga dans le Kasongo-Lunda, à Pelende-Nord et Mosamba à Kenge. Sur place, ces insectes migratoires ont ravagé notamment des champs de manioc, de maïs mais également des arbres fruitiers ainsi que d’autres essences forestières.

D’après M. Ndenge, les ménages agricoles ne pourront rien récupérer de ces champs ravagés, au vue de l’étendue des dégâts. Il dit craindre une pénurie alimentaire dans les mois qui viennent dans la région.

«Dans les mois à venir, d’ici décembre, ça sera une disette totale qui sera confirmée dans cette partie de la province, où la situation alimentaire est déjà catastrophique. Il y a une insécurité alimentaire qui s’installe déjà dans ce milieu où les criquets sont en train de ravager », a-t-il prévenu.

Selon lui, la province du Kwango ne pourra seule s’en sortir. Il en appelle à l’implication des acteurs étatiques et des organisations internationales pour venir à bout de cette invasion des criquets.

« La province ne peut pas arriver à mettre fin, éradiquer le passage ou la progression de ces insectes-là. Il faut vraiment un apport de tout le monde. Apport en vivres, apport en intrants agricoles puisque pour le moment ces ménages n’ont plus de matériel », renseigne le chef de la division provinciale de l’agriculture.

D’après des sources locales, le territoire de Masimanimba situé dans la province voisine de Kwilu est également menacé par ces criquets.

Radiookapi

(0)