• Home »
  • Societe »
  • Kananga: l’église catholique déplore les cambriolages des couvents des religieuses

Kananga: l’église catholique déplore les cambriolages des couvents des religieuses

Cathédrale Saint Clément de Kananga: vue intérieure de la cure

L’église catholique dénonce le climat d’insécurité qui prévaut dans la ville de Kananga depuis quelques semaines. Dans un message adressé jeudi au gouverneur du Kasaï-Central, l’archevêque de Kananga, Monseigneur Marcel Madila, déplore notamment le cambriolage des couvents des religieuses enregistrés ces derniers jours.

Le document fait état d’une «peur bleue» qui règne dans la ville de Kananga depuis le mois d’août. «Les familles sont visitées par des inciviques armés qui extorquent biens et argent», peut-on y lire.

Dans son message, l’archevêque s’inquiète notamment des cambriolages dont ont été l’objet des couvents de religieuses. Trois cambriolages ont été opérés depuis le début du mois de septembre. Le dernier cas en date est survenu mercredi à une heure du matin dans le nouveau couvent des sœurs de la charité à Malole où des bandits armés ont notamment emporté des ordinateurs, des téléphones et de l’argent.

«On se demande alors pourquoi cet acharnement contre les consacrées ?», s’interroge Monseigneur Marcel Madila qui demande aux autorités civiles et militaires de penser à la sécurité de la population et des consacrés, en particulier.

Le message de l’archevêque fait également allusion- sans plus de précisions- à des malfrats libérés de la prison moyennant quelque somme d’argent. Il demande aux autorités de repenser leurs cas.

Monseigneur Madila demande au peuple chrétien et aux personnes de bonne volonté de se désolidariser de bandits en les dénonçant. La plupart sont des frères, des sœurs et des amis que nous connaissons bien, note l’archevêque.

(Radiookapi)

(0)