• Home »
  • Nouvelles »
  • Insécurité en RDC: au moins 13 corps en décomposition découverts à Djugu

Insécurité en RDC: au moins 13 corps en décomposition découverts à Djugu

Treize corps en état de décomposition ont été découverts mardi dernier dans les collectivités de Bahema Nord, Bahema Banywagi et Bahema Baguru à Djugu, a indiqué jeudi à Radio Okapi la député nationale Espérance Musafiri.

L’élue revient d’une tournée dans ce territoire après avoir été alertée par des villageois qui a avaient fui les violences dans ces collectivités et les chefs coutumiers dans la région. Elle s’est fait accompagner par des militaires qui, indique-t-elle, ont enterré les cadavres découverts.

A l’en croire, les corps découverts sont ceux des victimes d’un massacre survenu depuis plus d’une semaine dans un village du groupement Beliba en chefferie de Bahema Nord. Certains corps ont été découverts à moitié enterrés et d’autres jonchant le sol.

Par ailleurs, des sources de la société civile de Bahema-Baguru, citant des rescapés, signalent la présence d’un corps en décomposition au village Kpadhigo. Mais la localité reste inaccessible à la suite de l’insécurité qui y règne.

De son côté, le chef de la chefferie des Bahema-Banywagi fait état de trois corps gisant encore sur le sol depuis l’attaque des hommes armés survenue le 9 mars dernier dans la localité de Logo.

Le président du Parti pour l’unité et la sauvegarde de l’intégrité du Congo (PUSIC), un parti de la Majorité présidentielle implanté en Ituri, appelle les autorités militaires à faciliter l’accès à ces zones à la Croix Rouge afin que ces corps soient enterrés.

Le porte-parole de l’armée en Ituri promet de s’informer d’abord auprès des troupes sur le terrain avant de se prononcer.

Avec Radiookapi