• Home »
  • RD Congo »
  • Élections en RDC : la Ceni confirme le début de réception des candidatures « dès le 24 juin »

Élections en RDC : la Ceni confirme le début de réception des candidatures « dès le 24 juin »

Conformément au calendrier électoral en RDC, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a confirmé le 31 mai à Jeune Afrique la convocation de l’électorat congolais le 23 juin. Les bureaux de réception des candidatures seront alors ouverts dès le lendemain pour les élections provinciales.

C’est l’une des étapes cruciales du processus électoral en RDC. Après l’enrôlement des électeurs dans le pays, la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) s’apprête à procéder le 23 juin à la convocation de l’électorat. « C’est un acte réglementaire par lequel la Ceni appelle les Congolais inscrits sur les listes électorales à se préparer en vue des élections mais aussi, pour les Congolais qui le souhaitent, à venir déposer leur candidature », a expliqué le 31 mai à JA Corneille Nangaa, le président de la Commission.

« Dès le 24 juin, tous les bureaux de réception et de traitement des candidatures [pour les élections provinciales] seront ainsi ouverts, conformément au calendrier électoral », a poursuivi Corneille Nangaa, faisant fi de toutes les critiques concernant sa manière de conduire le processus électoral en cours dans le pays.

Des « milliers » de machines à voter attendues

Au cœur de la controverse : les machines à voter. Une bonne frange de l’opposition et de la société congolaise réclament son abandon, mais la Ceni s’en tient. Des experts de la centrale électorale séjournent même en Corée du Sud pour préparer la livraison d’un lot de « quelques milliers » de ces machines à voter dans les prochains jours, selon une source proche du dossier.

Si le calendrier électoral est respecté, le dépôt des candidatures pour les législatives et la présidentielle interviendra un mois après celui des candidats députés provinciaux, soit le 25 juillet. Et les trois scrutins (élection du président, des députés nationaux et des élus provinciaux), encore hypothétiques, sont prévus le 23 décembre.

Jeuneafrique