• Home »
  • Monde »
  • Corée du Nord: Sergueï Lavrov rencontre Kim Jong-un et l’invite en Russie

Corée du Nord: Sergueï Lavrov rencontre Kim Jong-un et l’invite en Russie

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, en visite à Pyongyang, a été reçu jeudi 31 mai pour la première fois par Kim Jong-un. Le ministre russe des Affaires étrangères a invité le leader nord-coréen en Russie.

Le ministère russe des Affaires étrangères a diffusé des photographies et une vidéo de la rencontre montrant les deux hommes se serrant la main et s’entretenant face à face autour d’une table.

« Venez en Russie, nous serons très heureux de vous accueillir », a déclaré Sergueï Lavrov lors de son introduction, selon le texte publié par le ministère. Il a transmis à Kim Jong-un « le salut le plus chaleureux » du président russe Vladimir Poutine et « ses souhaits de succès dans les importantes initiatives entreprises sur la péninsule coréenne avec votre participation ».

Sergueï Lavrov s’est rendu à Pyongyang à l’invitation de son homologue nord-coréen Ri Yong-ho, qui avait visité la Russie en avril. « Nous avons évoqué en détail la situation internationale et en particulier les problèmes qu’il faut régler afin de parvenir à la dénucléarisation de la péninsule coréenne avec la création d’un système stable pour la paix et la sécurité », a déclaré le chef de la diplomatie russe, cité par un communiqué du ministère russe après la rencontre avec Ri Yong-ho.

La visite de Sergueï Lavrov intervient en pleine effervescence diplomatique à l’approche du sommet du 12 juin entre Donald Trump et Kim Jong-un, sommet qui semble remis sur les rails après avoir été annulé la semaine dernière par le président américain.

Diplomatie et économie

Pour Pyongyang, les contacts avec d’autres puissances sont précieux, et pour la Russie il s’agit sans doute de rester dans le jeu diplomatique, de ne pas se faire éclipser totalement par l’initiative américaine. Si Moscou soutient le dialogue entre Wazshington et Pyongyang, soutient également le principe de la dénucléarisation de la péninsule coréenne, la Russie veut aussi jouer un rôle dans ce dossier, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU.

Mais Moscou veut aussi jouer son rôle en tant que pays voisin de la Corée du Nord. Vladivostock, la grande ville de l’extrême orient russe, n’est qu’à 600 kilomètres à vol d’oiseau de Pyongyang, rappelle notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot.

Mais la visite de Sergueï Lavrov a également un volet économique. La Russie espère tirer profit d’un éventuel dégel des relations entre Pyongyang et la communauté internationale. Plusieurs dossiers sont à l’étude : notamment la construction d’un gazoduc, et la connexion des voies de chemin de fer qui permettrait justement de relier Vladivostock à Séoul, en passant par la Corée du Nord. Des projets très concrets qui ont été évoqués lors de ce déplacement du chef de la diplomatie russe.

Avec Rfi