• Home »
  • sport »
  • Bismack Biyombo (RDC): « Il nous faudra un vrai effort collectif pour gagner ces matchs »

Bismack Biyombo (RDC): « Il nous faudra un vrai effort collectif pour gagner ces matchs »

Après avoir disputé trois matches dans les Éliminatoires Zone Afrique pour la Coupe du Monde FIBA 2019, la République démocratique du Congo n’a pas encore goûté au succès. Mais Bismack Biyombo est convaincu que son pays pourra bientôt renverser la situation.

Biyombo exhorte ses compatriotes Congolais – dont certains évoluent dans les meilleures ligues du monde – à se mobiliser pour ramener leur nation au premier plan.

« JE VEUX JOUER EN ÉQUIPE NATIONALE, NON SEULEMENT POUR AVOIR LA CHANCE DE REPRÉSENTER MON PAYS, MAIS AUSSI POUR L’AIDER À SE FAIRE UNE PLACE SUR LA CARTE DU BASKETBALL MONDIAL. POUR ATTEINDRE CET OBJECTIF, NOUS DEVONS NOUS QUALIFIER POUR LES COMPÉTITIONS INTERNATIONALES. » – Biyombo

Selon le joueur de 25 ans, le moment décisif pour y parvenir se présente à l’occasion de la fenêtre qualificative de juin-juillet. Les Congolais se rendront en Égypte pour disputer la seconde manche du Groupe C des Éliminatoires Zone Afrique contre les hôtes, l’Angola et le Maroc.

« J’ai visionné les trois premiers matches et c’était un peu frustrant, il n’a pas manqué grand-chose, » explique-t-il à FIBA.basketball.

La nomination – la semaine passée – du coach John Douaglin est un premier pas vers une éventuelle qualification pour la Coupe du Monde FIBA en Chine, à laquelle cinq équipes africaines prendront part.

L’ailier-fort de 2.07m déclare : « Il nous faudra un vrai effort collectif pour gagner ces matches. »

« C’est l’équipe nationale, pas juste moi. La sélection a beaucoup de talent et nous sommes en train d’essayer de rassembler tous les joueurs talentueux pour défendre les intérêts de l’équipe de République démocratique du Congo. Il n’y a pas que moi, il y a aussi des gars qui sont pros en Europe ou qui jouent ailleurs, comme Emmanuel Mudiay, mon compatriote également en NBA. »

« Nous en avons passablement parlé ensemble, je sais qu’il aimerait aussi venir en aide à la sélection nationale. Nous voulons mettre sur pied une équipe très compétitive et nous qualifier le plus rapidement possible pour des compétitions internationales. »

Ce n’est pas la première fois que Biyombo manifeste son désir de jouer pour son pays, mais, encouragé par le système d’assurance établi par la FIBA et qui couvre les joueurs engagés dans les Éliminatoires pour la Coupe du Monde, il se sent désormais plus que jamais prêt à représenter la République démocratique du Congo.

« Je suis très impatient de jouer mon premier match avec l’équipe nationale et j’espère que ceci aura lieu cet été, » avoue-t-il.

« J’aimerais pouvoir aider les gars en juin-juillet. Nous faisons tout pour que ça marche, j’entreprends tout pour porter le maillot du Congo cet été. J’en ai toujours eu envie et je me réjouis du jour où ça arrivera. »

Pour participer à la seconde phase des Éliminatoires Zone Afrique à 12 équipes, la République démocratique du Congo devra impérativement finir à l’une des trois premières places du Groupe C.

Biyombo admet volontiers que pour y arriver, il faudra que son pays élève le niveau de son jeu et « continue à se battre, parce que le talent est là et que nous souhaitons prendre part au tour suivant. Malgré notre mauvais départ, tout est encore possible, je garde confiance. »

« Je veux jouer en équipe nationale, non seulement pour avoir la chance de représenter mon pays, mais aussi pour l’aider à se faire une place sur la carte du basketball mondial. Pour atteindre cet objectif, nous devons nous qualifier pour les compétitions internationales. Cette Coupe du Monde en Chine est une belle opportunité et un but que nous nous sommes fixé. »

« Je rêve d’aider la République démocratique du Congo à se qualifier pour la Coupe du Monde et pour les compétitions suivantes. En affrontant les meilleurs joueurs et équipes, nous pourrons progresser. »

« Nous en avons passablement parlé ensemble, je sais qu’il aimerait aussi venir en aide à la sélection nationale. Nous voulons mettre sur pied une équipe très compétitive et nous qualifier le plus rapidement possible pour des compétitions internationales. »

Ce n’est pas la première fois que Biyombo manifeste son désir de jouer pour son pays, mais, encouragé par le système d’assurance établi par la FIBA et qui couvre les joueurs engagés dans les Éliminatoires pour la Coupe du Monde, il se sent désormais plus que jamais prêt à représenter la République démocratique du Congo.

« Je suis très impatient de jouer mon premier match avec l’équipe nationale et j’espère que ceci aura lieu cet été, » avoue-t-il.

« J’aimerais pouvoir aider les gars en juin-juillet. Nous faisons tout pour que ça marche, j’entreprends tout pour porter le maillot du Congo cet été. J’en ai toujours eu envie et je me réjouis du jour où ça arrivera. »

Pour participer à la seconde phase des Éliminatoires Zone Afrique à 12 équipes, la République démocratique du Congo devra impérativement finir à l’une des trois premières places du Groupe C.

Biyombo admet volontiers que pour y arriver, il faudra que son pays élève le niveau de son jeu et « continue à se battre, parce que le talent est là et que nous souhaitons prendre part au tour suivant. Malgré notre mauvais départ, tout est encore possible, je garde confiance. »

« Je veux jouer en équipe nationale, non seulement pour avoir la chance de représenter mon pays, mais aussi pour l’aider à se faire une place sur la carte du basketball mondial. Pour atteindre cet objectif, nous devons nous qualifier pour les compétitions internationales. Cette Coupe du Monde en Chine est une belle opportunité et un but que nous nous sommes fixé. »

« Je rêve d’aider la République démocratique du Congo à se qualifier pour la Coupe du Monde et pour les compétitions suivantes. En affrontant les meilleurs joueurs et équipes, nous pourrons progresser. »

Source : FIBA