ARP: deux taupes sèment confusion et zizanie (Spécial ARP)

kinkuti_kobanda_anto

Théodore Kinkuti et Antoinette Kobanda

M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette sont les deux taupes qui ont été récemment recrutées à Paris par le directeur de cabinet du général Faustin Munene, puis nommées pour être enfin désavouées par la direction politique de l’ARP pour motif fondamental : l’ignorance de l’idéologie de la résistance, trafic d’influences et insubordination. Ces anciens cadres de l’ARP reprochent et accusent M. Michel Kanama d’être responsable de leur éjection injuste et le traitent de toutes les bêtes sauvages du monde et exigent sa démission. La rédaction de Bakolokongo est allée dans le sanctuaire de la résistance politico-militaire de l’ARP pour comprendre ce qui se passe réellement. Les choses ne sont pas aussi faciles dans cet univers de lutte contre le régime d’occupation de Kinshasa, comme l’on peut imaginer; les dessous de cartes sont compliquées et les vrais éléments de la vérité se cachent dans les profondeurs de la mer.

Le directeur de cabinet et porte-parole du général Faustin Munene a refusé catégoriquement de commenter ou se justifier sur les reproches et accusations portées contre lui par M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette. Avec un sourire ironique il a lâché : «je ne cède pas à la provocation, les chiens aboient la caravane passe ; laissez les morts enterrer les morts».

Mais le secrétaire général de l’ARP M. Kasa-Vubu Ngimbi a été plus tranchant : «le bateau ARP ne peut pas chavirer à cause des prétentieux réactionnaires. M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette ont été démis officiellement de leurs fonctions pour des fautes graves, ils n’ont aucune qualité ni grade pour parler l’ARP ; pour le reste c’est de la distraction, je vous demande de les ignorer définitivement».

Mais la rédaction de Bakolokongo a fouillé et récolté auprès des caciques de l’ARP les éléments qui justifient la confusion et la zizanie que créent M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette à l’ARP. Tous ou presque réagissent de la même façon, affichent le même constat, même point de vue et même préoccupation que le secrétaire général. Décidément, la vérité est loin de tout ce que M. Kinkuti Théodore et Mme Kobanda Antoinette nous présentent. L’adage : «le mensonge vient précipitamment par l’ascenseur et la vérité arrive lentement par les escaliers» se confirme une fois de plus. Nous précisons que ce dossier riche en couleurs sera publié en deux ou trois parties.

La première partie sera publiée demain, toutefois en voici l’extrait pour vous mettre au parfum de ce qui vous attend.

Première partie

Qui sont Kinkuti Théodore et Kobanda Antoinette

Recrutés et nommés respectivement secrétaire national à la communication et secrétaire générale adjointe, ils seront très vite évincés par le bureau politique de l’ARP qui n’a guère apprécié leur engagement et comportement.

Il suffit de bien regarder et déchiffrer leurs photos, les premières indications de réponse sautent naturellement, automatiquement aux yeux sans usage de microscope et sans recherche de renseignements : mesquins, narcisses, partisans convaincus de l’anarchie. Confusion, zizanie, querelle, nuisance, calomnie et mépris sont leurs premiers caractéristiques naturels apparents. A suivre…